♥♥♥
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 présaaaaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: présaaaaa   Dim 1 Déc - 12:46

© targaryensrhaegar.tumblr ❧ feat. Natalie Dormer.

Hester freyja Johnsen
petite phrase ici (citation, paroles de chanson, etc)

Ϟ  WRECKING BALL Ϟ JE SUIS UN INVENTÉ
Vous pouvez m'appeler Hester, même si mon vrai prénom est Hesteyri. Vous vous demandez sans doute d'où vient un prénom pareil, c'est simple, ma mère est islandaise et mon père norvégien. Ils ont trouvé ça romantique de me donner le nom de l'île où ils se sont rencontrés, Hesteyri est une ville du Fjords Islandais où la seule occupation est la randonnée. J'ai diminuer le prénom et l'ai rendu un peu plus 'anglais', car j'ai vécus à partir de mes 6 ans en Angleterre, à Londres plus précisément. Mon père m'a donné son nom de famille Johnsen, étant donné que les noms islandais sont assez partculiers. J'ai eu 31 ans le 21 juin dernier. Je suis née à Oslo en Norvège où j'ai vécus jusqu'à mes 6 ans, mon père a ensuite eu un poste d'ambassadeur à Londres. Après des études de stylisme à New-York, j'ai ouvert me boutique de lingerie à Bloomfield. Je vous vois venir petit curieux, niveau sentimental, ça reste un peu compliqué, oui, c'est pas toujours super simple d'être amoureuse et la maîtresse d'un homme marié.

Some questions
you have to know some details about me
(+) Dis moi, tu crois au bonheur ? / décris le: Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes

(+) Qu'est ce qui te fait te sentir heureux ? Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes

(+) Si tu pouvais revenir en arrière, que changerais-tu ? Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes

(+) Quel est le moment le plus heureux de ta vie & quel est ton pire regret? Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes Tu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignesTu dois répondre ici en un minimum de 5 lignes

It's my life
let me talk about me and my life
Ici, c'est freetime ! Racontez la vie de votre personnage, quelques anecdotes, les moments forts de sa vie, ce qu'il a perdu, ce qu'il a trouvé, s'il est heureux etc... Aucune restriction sur le nombre de lignes bien qu'il soit logique que 5 lignes ne seront pas suffisantes pour résumer la vie de votre personnage. Cependant, ayez pitié des admins, pas des pavés de 20 km de long ^^" (la partie "votre bibliothèque a été créée pour les bavards ♥)
Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur?Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Lun 14 Avr - 18:11

Il lui avait promis une vie parfaite, il lui avait promis de la protégé de la pauvreté et des mauvais garçons, il lui en avait promis des choses. Des promesses jamais tenues, complètement oubliées à ce jours et enterrées depuis presque 3 ans à présent. La première chose à savoir sur Imogen, c'est qu'elle ne croit plus aux belles paroles, les promis jurés ne sont que des conneries pour elle, elle préfère de loin les actions aux paroles. Fille d'un riche entrepreneur, tué par son amour de l'argent et son incapacité à choisir les bons partenaires, elle a connu l’opulence mais aujourd'hui, ce n'est qu'un souvenir. Deuxième chose à savoir, elle ne fait que très rarement confiance, vous aurez plus de chance de vous tapez une nonne que d'obtenir la confiance d'Imo'. Encore à cause de son père, si seulement il n'avait pas dépenser toute la richesse familiale avant de se prendre une balle en pleine tête, tout aurait été plus facile. La jeune femme est toujours à la recherche d'affection, surtout quand elle peut provenir d'un homme plus âgé qu'elle, mais elle ne l'admettra jamais. Vous pourrez la prendre pour une fille de riche déchue, une écervelée, une fille naïve ou stupide mais elle aura toujours une longueur d'avance sur vous, elle n'est pas celle que vous croyez. Elle vous fait croire ce qu'elle souhaite, elle s'adapte à vos envies ou aux siennes. Imogen aime jouer avec les gens comme elle le faisait avec ses poupées. D'une façon ou d'une autre, elle obtiendra toujours ce qu'elle souhaite de vous. Ne la jugez pas trop vite, après tout, elle a vu son père se faire tuer sous ses yeux, dans quel état, seriez-vous à sa place ?
Mais Imogen n'a pas que des défauts, la preuve, une personne qui aime à ce point les pains à la crème ne peut pas être si mauvaise ! Il suffit de peu, pour qu'elle regagne son âme d'enfant, elle n'est pas si mauvaise, elle ne fait que ce protéger vu qu'elle n'a plus personne pour le faire à sa place. Entre un père mort et une mère alcoolique, il faut bien faire le sale travail. Elle a un faible pour les représentations d'oiseaux et les rubans de soie qu'elle se noue au poignet droit. En fin de compte, Imogen n'est qu'une jeune femme effrayée qui tente de survivre dans un monde qui n'est pas le sien, avec un peu d'attention et de gentillesse vous pourrez faire ressortir la jeune femme la plus formidable qu'il vous sera donné de rencontrer.
Comme vous l'aurez compris, Imogen est prête à tout pour vivre, même à faire affaire avec des personnes pas très fréquentables.

---------------------------------------------------------

« Tu ne reverras plus jamais ce garçon ! » Imogen savait ce qu'elle allait provoquer en ramenant le 'garçon' qui partageait sa vie au repas de famille. Dans la voiture, sur le retour, elle essayait d'assumer les conséquences mais la réaction de son père lui semblait démesurée. « J'ai 18 ans, je fais ce que je veux avec qui je veux ! Il est peut-être pas assez bien pour toi mais il l'est pour moi, que tu le veuilles ou non ! » Elle s'attendait qu'il lui sorte le couplet financier, c'est lui qui payait ses études d'art dramatique, c'est lui qui lui payait ses vêtements hors de prix. Elle s'y attendait mais se trompait. « On verra ce que ta mère va dire. » Son rire enfantin éclata dans la voiture, c'était la pire menace qu'il pouvait lui faire. « Qu'est-ce que tu veux qu'elle fasse ? Qu'elle m'apprenne a être une bonne petite femme d'intérieur qui passe sa journée à attendre un mari qui préfère l'odeur de l'argent au parfum de sa femme et le lit crasseux des motels que celui de sa propre chambre ? » Sans le vouloir, il avait donné l’occasion à sa fille d'échanger les rôles. Il savait que sa fille unique était spéciale, folle comme sa mère, mais comme sa mère, il pensait qu'un jour, il arriverait à la dompter. « Arrête Imogen ! » Il lui ordonna de se taire plusieurs fois tout en manœuvrant pour se garer devant leur sublime manoir. « Parlons des putes que tu te fais aussi ! En plus de lui faire vivre la vie la plus ennuyante de tout Banshee, tu la trompes et tout le monde le sait ! Je suis la fille du plus gros consommateur de fille de joie de la ville ! Et pourtant il y en a ! » Elle n'avait pas cessé de tout lui balancer, même ne sortant de la voiture, bien qu'il lui ordonna de se taire pour ne pas être entendue par les voisins. Le temps de récupéré son sac, son père avait fait le tour du véhicule. « Bienvenue à Banshee, où ta vie va changer du tout au tout ! Mon cul, ouais ! C'est toujours le même merdier dans cette famille ! » La anse de son sac était coincé sous le siège, son père l'attrapa et tira si fort que cette dernière cassa. « J'y crois pas ! J'avais pas besoin de ton aide ! » Il avait cessé de parler, à quoi bon, sa petite Imogen était une femme et comme les autres, il lui laissait avoir le dernier mot pour mieux la contrôler. Les mots, les phrases, rien n'avaient semblé le toucher, elle connaissait un moyen de le blesser. Elle y mit toutes ses forces et claqua la porte. Au même moment, un liquide chaud aspergea son visage. Les mains imposantes de son père s'écrasèrent contre sa frêle poitrine, elle s'écarte pour laisser le corps tomber sur le sol. Sa respiration s’accéléra, ses mains tremblotantes se posèrent sur son visage. En les reculant, elle vit le sang, puis la tache sur sa robe blanche. Elle sentait l'agitation naître autour d'elle, mais à part les battements de son cœur, elle n'entendait plus rien, à part le sang, elle ne voyait plus rien.

Puis elle cria. Le corps trempé, elle se touchait le visage pour vérifier l'absence de sang. Même après 3 ans, même après lui avoir pourri la vie, il continuait sans cesse à revenir dans sa vie. Elle le détestait de plus en plus. « Hey ! Jte payes pas pour que tu dormes et encore moins pour que tu emmerdes les clients des autres chambres avec tes cris !» Son supérieur se tenait là, au pied du lit. Elle avait juste voulu se reposer un peu avant de faire la prochaine chambre. Imogen sentait encore le goût âcre du sang dans sa bouche, il ne lui en fallait pas plus pour vomir. « Ohh super ! Jcrois que tu es bonne pour recommencer cette chambre ! » Elle essuya sa bouche avec sa main. « Je me sens pas bien, je crois que je suis malade. » En d'autre mot, elle venait de lui annoncer qu'elle rentrait chez elle, qu'elle ne s'occuperait ni de cette chambre ni d'une autre aujourd'hui. « Je retirerais cette journée de ton salaire ! » Elle enfila ses chaussures, et haussa les épaules. « Comme tu veux ! » Il continuait a parler mais elle n'écoutait plus. Imogen ne pensait plus qu'à aller au bar pour boire shot sur shot afin de faire disparaître ce goût affreux et peut-être trouvé un client pour rattraper le manque d'argent occasionné par son départ.
Elle n'aimait pas spécialement cette ville mais elle ne pouvait pas partir. Elle n'avait nul part où aller. Il était hors de question de repartir à Dublin où ses amis fortunés l'avaient vites oubliés après sa chute chez les pauvres. Elle n'était arrivée ici qu'à 16 ans, mais cette ville lui avait déjà tout pris.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Mer 23 Juil - 22:31


© trueloveistreacherous

DREW SULLIVAN
« BAD GIRLS DO IT WELL »


NOM(S) › Sullivan, comme le fou de Kenaï qui effraye tout le monde, enfin c'était avant. Depuis le début de cet enfer, Drew n'a plus de nouvelles de son père. PRÉNOM(S) › Drew, prénom unisexe, ses parents voulaient avoir la surprise jusqu'au bout. Elle ne porte qu'un seul prénom, une fille unique comme elle n'a besoin que d'un seul prénom. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › Elle est née le 21 juin 1986, ici-même à Kenaï. AGE › 27 ans SITUATION › Drew est fiancé à son amour de jeunesse, ils n'ont jamais cessé de s'aimer. Malheureusement, ils ont été séparé pendant leur fuite de Seward, à cause du métier de son fiancé, ils sont habitués à être séparé mais le contexte n'est pas le même et le manque commence à se faire sentir. ORIENTATION SEXUELLE › Hétérosexuelle, bien que Drew a déjà essayé le corps féminin mais pour elle rien de vaut le corps de son fiancé. ANCIEN MÉTIER › La jeune femme a arrêté les études après le lycée mais elle vivait très bien. Ses activités n'étaient pas très légale, elle possédait sa propre boutique de voyance, et sa ligne de voyance par téléphone. Ce n'est pas tout, la jeune femme faisait partie d'une bande de braqueur de banque et de voleur. Ils ont commis un nombre important de méfaits dans tout l'Alaska, utilisant leur jeunesse et leurs charmes. CAPACITÉS › Être élevée par un père paranoïaque et survivaliste n'a pas que des mauvais côté. Elle sait pêcher et chasser bien que cette dernière action l'a dégoute, elle a énormément de mal à tuer des mammifères. Qui dit chasse, dit traque mais elle est un peu rouiller dans ce domaine. Son père lui a appris à poser des pièges mais il faudrait qu'elle s'en rappelle. Il lui a aussi appris à manier les armes, que ce soit armes à feu, armes blanche, armes de jet... Mais la jeune femme privilégie souvent la fuite, et grâce à ses capacités sportives, elle peut courir longtemps à une certaine vitesse. Dernière petite chose, son instinct de survie est très développé, elle est capable de tout pour vivre. CARACTÈRE › débrouillarde - têtue - discrète - rancunière - indépendante - cleptomane - franche - manipulatrice - patiente - prudenteGROUPE › what lies ahead AVATAR › Crystal Reed

Répondez aux questions suivantes en un minimum de cinq lignes, histoire de développer un peu et de vous plonger directement dans l'ambiance du forum. Exception faite pour les trois dernières questions où vous pouvez répondre de façon courte.

Comment était votre vie avant ? Spéciale, dangereuse, excitante. Elle n'était pas parfaite mais je l'aimais comme elle était. Je n'avais pas le job le plus respectueux du monde et je ne suis pas restée sur le droit chemin. Mais je me réveillais le matin sans me demander si j'allai manger ou même est-ce-que j'allai survivre? J'avais mes rituels, je vivais seule une partie de l'année mais ça ne m’empêchais pas de vivre. J'ouvrais ma boutique et j'attendais le client, je gagnais le reste de ma vie avec des méthodes criminelles mais peu importe. J'étais heureuse. Quel est votre état d'esprit aujourd'hui ? Complètement perdue et détruite. J'ai perdue un ami très proche et je n'ai plus aucune nouvelle de mon fiancé ni de mon amie. J'ai peur de devoir vivre le reste de ma vie, courte ou longue, toute seule, à devoir me battre pour ma survie. Je sens, je le sais, je ne vais pas pouvoir lutter bien longtemps avant que cette chose m'atteigne. Je suis sans doute plus effrayée de devenir folle que de mourir. Combien de proches avez-vous perdu ? Comment le vivez-vous ? Un, enfin, un mort, je ne sais rien pour les autres. Je ne pense pas à la mort de Stuart, j'évite un maximum car ça me rend folle et incapable de faire quoi que ce soit, je deviens fragile et vulnérable. Je garde espoir que la folie de mon père a réussi à le sauver lui et ma mère, ils sont peut-être dans le bunker qu'il a fait construire. Il y a Josh aussi, bien que je suis habitué à être loin de lui, la séparation à l'heure actuelle devient de plus en plus difficile et presque invivable. Êtes-vous impliqué dans votre camp ? Impliquée dans ce camps? Je suis seulement impliquée pour ma survie, cet endroit ne mérite pas le nom de camps, c'est juste un lieu où différentes personnes vivent le temps de trouver un meilleur endroit. A la première occasion, votre voisin peut vous tuer. Cependant, j'essaye d'aider certaines personnes quand ça ne met pas en jeu ma survie. Je fais tout ce qui est bon pour ma survie. Vous sentez-vous bien dans votre camp ? Autant que dans une cellule avec les plus grands tueurs en série de l'histoire. Il faut rester cohérent, ici, la survie personnelle est la principale occupation. Je longe les casiers, reste un maximum dans mon coin et évite les problèmes. La seule chose bien ici, c'est d'avoir un toit et d'être dans un lieu que je connais par cœur, ça me rassure. Pensez-vous survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Oui, c'est possible, grâce à mon père j'ai eu une éducation assez spéciale, basée entre autre sur la survie. Bon, il avait plus prévue des scénarios avec des catastrophes naturelles ou mettant en action une invasion d'hommes armés. Complètement parano? Totalement mais c'est peut-être ce qui va me sauver la vie. Je sais disparaitre dans la nature, rester immobile pendant des heures, grimper aux arbres, tirer avec plusieurs armes et en utiliser d'autres. Mais la réelle question est dans quel état je vais survivre. Combien de marcheurs avez-vous tué ? Au moins six, sans doute plus. Je n'ai commencé à compter qu'en arrivant à Kenaï, je me rappelle en avoir renversé certains, et blessé, enfin si on peut dire ça, d'autres. Combien de personnes avez-vous tué ? Deux personnes, malheureusement. Une pour son bien et ma survie et l'autre par erreur. Pourquoi ? Il était malade et faible. Il s'était fait mordre au niveau de la cheville et il était pâle, la blessure s'était infectée. C'était vraiment pas beau à voir et on était au lycée, devais-je risquer de laisser se propager cette chose à l’intérieur de l'établissement? Il n'y a pas que des mauvaises personnes ici. J'ai donc utilisé ma dernière balle pour en finir. Il était mon ami. Et pour l'autre, c'était une véritable erreur, je me suis défendue, j'ai cru qu'il était dangereux.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous arrivez à la partie la plus importante de votre fiche : la présentation de votre personnage. Nous vous proposons deux façons de faire, soit d'écrire une ou deux anecdotes, soit de faire une liste de points importants à savoir sur votre personnage. L'essentiel, c'est qu'il y soit exprimé l'arrivée des zombies, le ressenti de votre personnage, son nouveau comportement, ... et bien entendu comment était sa vie avant. Vous pouvez y rajouter des images, de la musique, comme bon vous semble. Bonne chance !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PSEUDO › Colorful Bird PRÉNOM › Charlène PAYS › France AGE › 19 ans OU AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM › :sunglasses: VOTRE AVIS DESSUS › :danceclasse: LE MOT DE LA FIN › :lolll:

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Mer 23 Juil - 22:32





Ses doigts parfaitement vernis d'un rouge écarlate caressait doucement la paume de la main de sa cliente. Depuis quelques secondes un silence de mort régnait dans la pièce où seule l'appel du temps ramenait les deux femmes à la réalité grâce à l'horloge en forme de crabe accrochée au mur. La fausse voyante ouvrit les yeux pour jeter un coup d’œil au calendrier en face d'elle. La date du lendemain était entouré d'un cercle rouge, il ne lui restait plus que quelques heures avant de le serrer à nouveau dans ses bras. Elle referma son œil pour se concentrer. Elle n'était pas voyante, elle n'avait aucun don médiumnique non plus, elle n'avait jamais vu de fantôme. Elle était sujette aux sensations de déjà-vu comme une bonne partie de la population mondiale. Pourtant, elle n'avait pas le sentiment d'escroquer ces gens, elle se basait sur son instinct, le même qui la prévenait quand un professeur était absent à l'époque du lycée, ou même celui qui l'avait forcé à empêcher Ted d'aller au travail il y a deux ans. Quelques heures plus tard, ils avaient appris que le supermarché avait été braqué et qu'il y avait eu un blessé grave. Bien sur, son instinct n'était pas toujours fiable et il ne fonctionnait pas 24h/24h, elle trouvait donc des parades pour ses clients. Elle sentie son ventre se nouer, ses poils s'hérisser. « Il va se passer quelque chose de mauvais. Je ne peux pas vous dire la gravité de la chose mais ça risque de changer votre vie. » Drew n'arrivait plus à s'imaginer le lendemain, elle ne se voyait plus aller rendre visite à Ted ni la joie de revoir Josh. Un frisson parcouru tout son corps, à force de garder la bouche entrouverte, elle s'était asséchée. « Ce n'est pas vous, ça concerne quelqu'un de votre entourage. Je ne comprend pas, c'est la première fois que je ressens ça, je suis vraiment désolée. » Drew avait ouvert les yeux et ramener ses mains sur ses genoux. Cette sensation ne la quittait plus, la pièce était devenue électrique. Sa cliente se leva, s'était une habituée, elle déposa l'argent et partie sans un mot. La jeune femme se leva difficilement, en ouvrant la fenêtre elle vit un nuage noire s'approcher de Seward, une tempête approchait. Tout semblait s'expliquer, une atmosphère orageuse venait de se déposer sur la ville, ce qui rendait l'air électrique et étouffant. Elle prit son portable qui marquait plusieurs appels en absences mais avant qu'elle puisse voir le journal des appels, son téléphone fixe sonna. Elle se précipita dessus. « Mademoiselle Sullivan ? Ici le docteur Mauer du Memorial Hospital. J'ai quelque chose à vous dire. » Drew prit la première chaise pour s'asseoir.
La chanson I Want To Break Free de Queen rendait ce moment irréel et stupide. Elle faisait tourner son majeur droit sur le rebord de son verre à moitié plein, alors que son autre main tenait sa tête. Princesse et Little s’affairait autour d'elle pour nettoyer leur bar. D'habitude elle se serait sentie de trop et serait soit partie soit elle les aurait aidé à ranger. Little ne manquait pas de geste d'affection dés qu'il devait passer près d'elle. Une main sur l'épaule, un baiser sur les cheveux, ses gestes la faisait sortir de ses pensées, de sa torpeur pour quelques minutes. Elle n’entendit pas la porte s'ouvrir ni les salutations. Princesse lui caressa l'avant bras avant de lui faire signe en lui montrant la porte. Elle fit tourné le tabouret qui ne manqua pas de grincer pour ajouter un effet dramatique à la scène. « Josh ? » Elle se jeta dans ses bras, elle se fichait éperdument de l'odeur de sueur mêlé à celle de la mer et des crustacés. Cette odeur l'avait rendue malade les premières fois mais elle avait apprit à l'aimer car elle signifiait son retour. « J'ai reçu ton message Stuart, qu'est-ce-qui se passe ? » Elle se recula de quelques pas. « C'est Ted. » Sa voix vibrait, sa respiration était importante et entrecoupé de sanglot bien qu'aucune larme ne coulait encore sur son visage. « C'est terminé. »Elle ne cessa de répéter ces deux mots tout en s'écroulant contre Josh. Elle était anéantie et bien qu'elle n'allait jamais l'avouer, elle en voulait à Josh d'avoir été absent lors de l'appel, comme elle s'en voulait d'avoir été assez cupide pour préférer son métier qu'a la chambre d'hôpital de son frère.
Elle avait enfouie sa tête dans le creux du cou de Josh, tandis qu'il la portait jusque dans leur appartement qui faisait aussi cabinet de voyance. Elle n'avait plus aucune force pour marcher ni même pour pleurer. Il ouvrit avec difficulté la porte, en ouvrant la lumière, le chaos le frappa. « Qu'est-ce-qui est arrivé ici ? » Il déposa Drew sur le canapé en évitant de marcher sur les débris des divers objets. Elle leva sa main pour lui montrer son bandage. « Je suis désolée. » En voyant les dégâts, elle se revoyait tout balancer par terre après avoir apprit la nouvelle. Elle se rappelait avoir prit le vase et avoir visé la stupide horloge en forme de crabe. Elle se rappelait avoir déchiré chaque page du calendrier. Elle se rappelait s'être allongée au milieu des débris et avoir pleuré jusque tard dans la nuit. Josh s’assit auprès d'elle et lui embrassa le front. « Je suis là maintenant. » Elle sentie son inquiétude, mais l'épuisement de la journée la fit oublier et s'endormir sur le canapé.



« Vous allez recevoir une forte somme d'argent d'ici peu de temps. Elle va vous apportez une joie éphémère car » La porte d'entrée s'ouvrit brutalement, laissant entrer Josh et Stuart complètement paniqués et sur leurs gardes. Ils refermèrent la porte aussitôt. « Fais les valises, on doit se casser! » Drew s'était levée, s'excusant auprès de sa cliente. «Je suis en pleine consultation, ça peut attendre ? » Stuart avait posé ses mains sur les épaules de la cliente et lui demandait de rentrer chez elle. « Non! Ça ne peut pas attendre ! » Josh quitta la salle principale pour leur chambre, Drew sur ses talons. « Tu vas me dire ce qui se passe ? La police arrive ? » Il avait pris les mallettes sous le lit contenant leurs armes. Drew avait commencé à faire leurs valises comme durant les exercices, elle prenait des vêtements pour une à deux semaines et les objets de valeurs. « C'est pire ! Ces choses qu'on a vu à la télé. Elles arrivent ici, Bill en a vu sur le port. » C'était impossible, elle s'arrêta quelques instant pour le regarder. Elle n'avait jamais vu Josh dans cet état. Stuart les rejoignit dans la chambre pour l'aider à mettre les choses dans les valises. «Aller, on se grouille miss-je-vois-que-dalle-dans-les-lignes-de-la-main. » Elle s’exécuta sans un mot. En moins de dix minutes, leurs valises étaient bouclées, les sacs d'armes et d'argents étaient dans le mini-van. « Sérieusement ? Le mini-van ? On sa fait un remake de massacre à la tronçonneuse? Ohh non j'ai trouvé, on fait l'épisode où le sooby gang chasse les affreux morts-vivants. Mais où est donc Scooby-doo ? » Elle regardait le mini-van volkswagen. Entre toutes les voitures de Stuart, il avait pris la moins rapide. « Dans mon pantalon ! » Drew resta bouche bée tandis que Stuart la poussa à l'arrière avant de courir pour atteindre la porte conducteur. Josh chargeait quelques armes et fit la distribution aux deux autres. Ils avaient pris la direction du 4 leaf. « Tu l'avais pas vu venir ça, madame Irma ? Tu crains comme voyante. » Cette plaisanterie de Stuart fit rire Drew. Le chemin avait été long, bien plus que d'habitude. Josh, après avoir distribué les armes avait chercher des informations en déréglant la radio de Stuart avec quelques protestations de ce dernier. Le mini-van s'arrêta dans le parking. « Je vais la chercher, si dans 5 minutes, on est pas revenue, partez sans nous et rendez-vous à Kenaï. » C'était au cas où, normalement en 5 minutes tout allait être réglé, ils seraient même déjà reparti. « C'est complètement ridicule comme plan ! Josh ? Josh ! Josh ! » Il avait quitté la voiture en plein milieu de la phrase, elle avait essayait de le suivre mais Stuart l'en avait empêché. Drew attendait leur retour avec impatience, elle était passé à l'avant du véhicule, tenant son beretta entre ses mains fébriles. Stuart essayait de retrouver sa station de radio préférée. Elle ne cessait de jetter des coups d’œils dans le rétroviseur ou au dessus de son épaule. « Ça fait 5 minutes. » Drew regarda sa montre, puis son portable puis la mini horloge de la voiture. « Non ! C'est pas possible ! On ne peut pas les laisser là ! » Stuart avait déjà redémarré la voiture. « Non Stuart, je vais les chercher. Arrête la voiture ! Stuart !» Il fit trois tours de parking puis pris la direction de l'autoroute. Drew lui hurlait d'arrêter le véhicule, qu'il était lâche et qu'ils ne pouvaient pas les laisser là-bas. Elle pleurait, et avait même été jusqu'à le menacer avec son arme mais sans résultat, il se tenait au plan. Elle n'avait pas décroché un mot durant une grande partie du trajet. Ils avaient vu pas mal de voiture accidentée, des corps, et des personnes mortes marchants. Elle était restée collée à sa vitre. « Échangeons de place, jdois pisser. » Elle le regarda en deux fois jusqu'à ce qu'il lui demande si elle allait prendre le volant ou si elle préférait le lui tenir pour qu'il pisse. Ils avaient donc laborieusement changé de place sans même s'arrêter, elle en avait profité pour le écraser la main. Il passa à l'arrière et ouvrit la portière. Elle se concentra sur la route car malgré les apparences, ils n'étaient pas seuls, d'autres personnes essayaient de fuir les villes. Par chance, Stuart avait changé d'avis avant d'atteindre l'autoroute et ils avaient emprunté les petits axes. « Ptin, j'arrive pas à refermer la porte. » Drew se tourna pour le regarder se battre contre le vent et la vitesse. « Drew attention ! » C'était trop tard, elle vit une personne couverte de sang passer sous ses roues. « Tu crois qu'il est mort ? » La porte se ferma dans un bruit brusque. « En tout cas si il l'était pas avant, il l'est maintenant. » Ils se regardèrent et partagèrent un sourire. Le mini-van avait été renforcé à l'avant par Stuart, ce qui leur permis de s'amuser pendant le reste du chemin à faucher une de ses choses dés qu'ils en voyaient une.
« Encore combien de temps ? » La nuit n'allait pas tarder à tomber. Drew avait essayer de joindre Josh puis Princesse mais sans résultat. «Une vingtaine de minute à cette allure. » Elle regardait cette arme, se questionnant sur Kenaï et les créatures. « C'est quoi ce bordel ? » Elle leva la tête pour voir le spectacle qui se dressait devant elle. Il n'y avait aucun doutes, ces choses avaient atteintes Kenaï. Des dizaines de voitures plus ou moins alignées sur le côté, certaines dans un bon état, d'autres beaucoup moins. « Stuart ! » Une silhouette enfantine se dessinait devant eux, Stuart tourna le volant brusquement et la voiture termina sa course dans le ravin après deux tonneaux. Quand Drew rouvrit les yeux, le véhicule était sur le toit, elle n'avait rien de cassé et Stuart ronchonnait pour son beau véhicule. Elle ouvrit sa ceinture et tomba lourdement, à la place de sortir, elle alla à l'arrière du véhicule. « Aide moi Stuart, on doit prendre la maximum de valise, la maison de mes parents n'est pas loin ! » Elle ouvrit une des portières et jeta quelques valises à l'extérieur. « Drew, c'est une mauvaise idée, sors de la voiture immédiatement, on doit se casser de là. » Elle continuait, il était hors de question de laisser des milliers de dollars dans la voiture ou même les armes. « Drew ! C'est pas une blague ! » Son regard fut attiré par une chaussure puis une seconde à sa droite, elles étaient tâchées de sang et la démarches n'était pas humaine, en tout cas pas d'une personne vivante. Elle ne fit plus aucun bruit, attendant que cette chose s'éloigne pour sortir mais elle était suivie par d'autres. Drew prit son beretta, elle ouvrit un sac à dos contenant des vêtements pour y mettre deux armes, la trousse de premier secours, de quoi boire et manger. Stuart s'était mis à tirer sur ces choses. Quand elle pu, Drew sortie du véhicule et commença à faire de même. «Viens vers moi, on va prendre deux ou trois sacs chacun et on va courir. » Pour seule réponse, Stuart hurla, elle se retourna et le vit tomber à terre. Très vite, elle arrive à court de munition. Une de ces choses la plaqua contre le véhicule, elle essayait de la tenir éloigner un maximum et après une lutte épuisante, la morte tomba. Derrière elle un homme, bien vivant cette fois. Drew le regarda, Stuart avait rampé jusqu'au jambes de Drew. « A votre place, je me dépêcherais de partir, le bruit de vos armes vont en ramener d'autres. » La jeune femme s'était accroupi pour voir la blessure de Stuart, il s'était fait mordre à la cheville. « Vous venez d'où ? » L'inconnu restait là, leur tournant le dos à guetté l'arrivé d'éventuels rôdeurs. « Du lycée, un camps s'est mis en place là-bas avec l'arrivé de la maladie. » Drew fit un bandage de fortune à son ami avant de l'aider à se lever. « Il a été mordu ? » Elle coupa la parole à Stuart. « Non ! Il s'est coupé avec un morceau de la vitre en sortant par la fenêtre. » L'homme acquiesça. « Ils arrivent. Prenez le minimum, on pourra revenir demain pour voir si il reste des choses à prendre. » Drew cacha les armes et l'argent entre d'autres valises de vêtements. Elle prit une glacière et les sacs de nourriture, ainsi qu'un sac de vêtement pour Stuart. L'inconnu devançait les deux acolytes. Drew aidait Stuart à marcher.
Assisse dans le couloir, près de la pièce servant de placard aux concierges, elle grignotait tout en regardant les autres survivants comme elle. La nuit était tombée. L'inconnu se posa à côté d'elle, elle lui tendit une pomme et une tablette de chocolat. « Désolée, j'ai pas eu le temps de faire les courses avant de quitter mon appartement pour l'enfer. » C'était pour elle, une façon de le remercier, il avait risquer sa vie pour les sauver. «Je suis Drew. » Elle lui tendit sa main, qu'il serra. « Appelle moi Superman ! » Drew faillit s'étouffer avec son morceau de pomme. « Superman ? » Normalement, elle n'était pas aussi sociable, elle ne lui aurait jamais adressé la parole mais les circonstances faisaient qu'elle avait confiance en lui. « Oui, jt'ai sauvé la vie, jsuis comme ton super-héros. » Elle sourit, puis un silence s'installa, elle continua à grignoter sa pomme. « Quand un personne est mordue ? Qu'est-ce-qu'il devient ? » Elle interrompit le silence qui s'était pauser entre eux et même dans le couloir. « Il meurt et devient comme eux. » Elle posa sa pomme et tourna la tête vers la porte du placard. « Je suis fatiguée, je vais aller me reposer. Merci beaucoup. » Elle n'attendit pas sa réponse avant de s'engouffrer dans la petite pièce où Stuart prenait déjà quasiment toute la place. Elle regarda l'écran de leurs deux portables, aucun réseau. Elle prit le temps de nettoyer la blessure de Stuart sans se préoccuper des siennes.
Au fil des heures, Drew avait été témoin du changement de couleur de Stuart. Il était pâle, la sueur s'était arrêté sans doute à cause de la déshydratation. La blessure avait viré au noir. Elle empêchait quiconque d'entrer. La jeune femme s’agenouilla près de Stuart qui dormait. « On raconte que quand ils te mordent, tu deviens comme eux. Un peu comme les vampires ou les loups-garou. » Elle passa sa main dans ses cheveux avant d'essuyer une larme. « Tu te rappelles de notre conversation au bar ? Notre promesse ? On voulait pas terminé en légume sur un lit d'hôpital. On s'était promis de tuer l'autre si un jour ça arrivait. Il y avait Stand By Me de Ben E. King qui passait au juke-box. Tu avais pris ma main et on avait danser jusqu'à l'aube toujours sur Stand By Me. Ca avait énervé Princesse qui était partie dormir. Ted venait de mourir et tu m'as fais rire pour la première fois depuis sa mort. Pendant ces quelques heures j'avais oublié ma douleur. » Elle pleurait. Stuart avait été le clown du groupe, il était le comique, il était pour Drew bien plus qu'un simple complice, il était un ami, un frère. « Tu m'avais promis que cette douleur, je la connaîtrais plus mais tu t'es trompé. » Elle lui caressa la joue. Il était froid bien qu'encore vivant. « Je m'en veux de pas être sortie de la voiture quand tu me l'as dit. Je m'en veux de pas avoir assuré tes arrières. Je m'en veux de devoir faire ça mais j'ai pas le choix. Je suis sûre que tu comprends mais je peux pas risquer la vie de ces gens. Je peux pas risquer ma vie, quand Josh va arriver, je peux pas l'abandonner. » Elle lui déposa un baiser sur le front. Elle prit une pile de vêtements de Stuart et les posa sur le visage de ce dernier. Elle appuya de tout de poids tout en fredonnant Stand By Me. Les larmes continuaient de couler et rendait le tissus plus sombre là où elles tombaient. Elle sentie les doigts de Stuart s'agripper à ses vêtements, elle vit du coin de l’œil ses jambes bouger. Elle prit l'arme de Stuart qui contenait une balle. Elle posa le canon sur le t-shirt du haut de la pile et tira, utilisant leur dernière munition. Les membres de Stuart retombèrent à terre dans un bruit horrible Drew laissa tomber l'arme et recula dans un coin de la pièce où elle resta un jour entier.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Mer 23 Juil - 22:33



Elle s'en voulait de l'avoir embarqué dans cette histoire où il risquait sa vie, lui, qui l'avait sauvé quelques jours auparavant. Ils essayaient d'avancer à la même allure, tout en évitant de faire le moindre bruit pour ne pas attiré les morts. Elle avait occulté le fait que c'était Stuart qui était enroulé dans le drap blanc de l'infirmerie. Drew avait essayé de sortir le corps discrètement du lycée alors que tout le monde dormait, enfin tout le monde sauf lui. Il l'avait pris en flagrant délit et sans lui proposer son aide, avait prit les jambes de Stuart et l'avait aidé. La jeune femme ne pouvait s'empêcher de pleurer. Ils s'étaient arrêté et caché à plusieurs reprises pour éviter d'attirer l'attention des morts. Drew savait où aller, elle avait mener cette escapade jusqu'à une zone résidentielle. Elle s'était arrêté quelques instant au début de la rue qui la menait chez ses parents. Il lui était encore impossible d'aller voir si ils étaient encore vivant. Elle s'était arrêté à la maison de madame Rolley. Dans ses souvenirs, madame Rolley était une sexagénaire, fan de son jardin. Elle n'avait pas eu d'enfant et avait donné toute son attention à ses plantes. C'était ici que Stuart méritait de terminer, dans un jardin digne d'un paradis. Les deux coéquipiers avaient réussit à passer dans le jardin derrière la maison, ils étaient en sécurité à présent. La fontaine qui trônait au milieu n'était plus alimenté en eau mais elle ne perdait pas son luxe. Le petite kiosque en bois donnait un côté zen. « Je vais voir si il y a une pelle dans la cabane. » Il y en avait forcément une, Drew acquiesça et le laissa s'éloigner. Elle tenait son couteau de chasse, elle était tendue, complètement effrayée. Elle ferma les yeux pour se calmer. Quand elle ouvrit les yeux, ses poils s'étaient hérissés, elle avait un mauvais pressentiment, et quand elle comprit ce qui se passait, c'était trop tard. Son couteau était planté dans le côté droit du crane d'un parfait inconnu. Il avait posé sa main sur son épaule et pour seul réflexe, elle avait brandit son arme pour se protéger. L'homme tomba a terre, il était vivant, il convulsait à ses pieds, Drew paralysé par la peur, le regardait. Sans en prendre vraiment conscience, elle se baissa, récupéra son couteau et lui le lui planta a nouveau dans le crane, mais cette fois, le tuant. « C'est qui lui ? » Elle se releva, récupérant à nouveau son arme. « Je sais pas, je ne l'ai pas entendu arriver et, j'ai eu peur, j'ai cru que c'était une de ses choses. » Alors qu'elle avait réussi à arrêter de pleurer, les larmes étaient revenus et encore plus nombreuses. Elle n'arrêtait pas de chuchoter des choses incompréhensible à cause de ses sanglots. Il s'approcha d'elle et la serra dans ses bras pour la calmer. Il s'occupa d'enterrer les deux corps, celui de Stuart près des parterres de roses et celui de l'inconnu près des hortensias.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Jeu 14 Aoû - 18:24


© http://americanhorrorstory.co

BILLIE HARTFIELD
« I'M NOT CRAZY. THE VOICE IN MY HEAD SAID IT »


NOM(S) › Hartfield, comme papa et comme la société Hartfield & Co. Ils racontent que papa fait du mal aux gens pour avoir leur maison, mais c'est pas vraie, papa est gentil. Maman me dit de pas contrarier papa car il est très occupé, il doit payer le docteur Chester de l'hôpital. PRÉNOM(S) › Billie, Bill, Barbie. Bill, Billie, Barbie. Bill est mauvais, méchant! Billie a peur mais elle est gentille, elle veut être seule mais moi je veux pas partir! J'aime Billie, Barbie et Billie pour la vie! Meilleure amie du monde! DATE ET LIEU DE NAISSANCE › Je...Je...Je sais plus. Docteur Chester dit que c'est le risque avec les médicaments, on oublie certaine chose. C'est madame Missy qui me dit quand c'est mon anniversaire et maman vient me voir. On mange du gâteau au chocolat mais pas trop, Bill aime pas le chocolat. AGE › Deux et Deux, vingt-deux ans. Je le sais car c'était écrit sur les bougies. Mais ça c'est l'âge de Billie, moi j'ai 13 ans et Bill, il veut pas qu'on le dise. SITUATION › Billie avait un copain, Gal, il est mort dans un accident de voiture. Elle veut pas qu'on en parle. ORIENTATION SEXUELLE › J'ai que 13 ans, madame Missy dit que les garçons sont le mal. Ils nous tentent pour nous faire du mal. Billie a cédé à la tentation, et ils sont tous mort! ANCIEN MÉTIER › Madame Missy dit que je pourrai devenir coiffeuse, j'aime les cheveux. Billie voulait devenir vétérinaire mais avec la malédiction, ses plans ont changé. CAPACITÉS › Billie arrive à courir sur de longue distance, elle faisait de l'endurance avant la malédiction. Bill est fort, très fort, il a déjà cassé la jambe de Pat' en pause car Pat' était méchant.Moi je sais monté aux arbres, j'aime escalader. CARACTÈRE ›Trois caractères différents pour trois personnalités différentes. Billie; réfléchie- effrayée - timide - réaliste - perdue - méfiante - discrète - superstitieuse - charmante - têtue
Barbie; innocente - naïve - bavarde - sensible - rêveuse - dans son monde - joueuse - facilement distraite - optimiste - influençable
Bill; protecteur - macho - courageux - imprévisible - paranoïaque - pessimiste - jaloux - imprévisible - loyal - violent GROUPE › too far gone AVATAR › Taissa Farmiga


Comment était votre vie avant ? Chaotique, je vis depuis mes 17 ans dans un hôpital psychiatrique après un drame personnel qui a déclenché un trouble de la personnalité multiple ainsi que des pensées suicidaires. Je suis surtout restée dans cet hôpital à cause de mes pensées et du monde peu stable duquel je viens. Mon père a été au centre d'un scandale qui aurait pu causer une autre crise, les médecins ont donc préféré me garder. Quel est votre état d'esprit aujourd'hui ? Je suis enfin libre, je peux utiliser des couteaux et d'autres objets tranchants, je peux sortir quand je veux. Malheureusement, ils reviennent, j'ai de plus en plus de trous de mémoires du à la présence de mes autres personnalités. J'ai peur que l'une d'elle me mène tout droit à la mort, surtout Barbie, elle est tellement innocente et naïve, j'ai besoin d'aide. J'ai besoin de quelqu'un qui pourrai me calmer. Combien de proches avez-vous perdu ? Comment le vivez-vous ? Je ne sais pas, je pense avoir perdu mes parents le jour où je suis rentrée dans cet hôpital. Ma sœur et mon frère n'ont jamais cessé de venir me voir mais je en sais pas où ils sont actuellement. J’espère qu'ils ont réussi à fuir Anchorage avant l'arrivée des morts. Pourquoi n'êtes vous pas dans un camp ? J'ai vécu avec des personnes non stop durant ses 6 dernières années donc rester un peu seule, ne peut me faire que du bien. J'ai besoin de contrôler toute seule ma vie, de choisir ce que je dois faire et non suivre des règles imposées par n'importe qui. Et puis, comment vont-ils réagir quand Barbie ou Bill vont arriver? Je ne peux pas les contrôler, je ne veux pas que Bill blesse ou pire, tue quelqu'un. Pensez-vous survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Je sais que j'en suis capable mais j'ai peur des réactions de Bill et Barbie. Barbie est une enfant qui ne voit pas le danger, elle est tellement innocente et naïve qu'elle pourrait faire confiance à n'importe qui. Et Bill, sa confiance en lui pourrais me mener tout droit dans le mur. Combien de marcheurs avez-vous tué ? Aucun, il me semble mais je ne sais pas trop pour Bill et Barbie. Combien de personnes avez-vous tué ? Je ne les ai pas tué, c'est à cause de la malédiction, j'aurai dû mourir avec eux. Mais si vous parlez d'après le début de l'épidémie, je n'ai encore tué personne, et j'éspère que je n'aurai pas à le faire. Pourquoi ? Je ne tue pas gratuitement et Bill non plus.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PSEUDO › Colorful Bird PRÉNOM › Charlène PAYS › France AGE › 19 ans OU AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM › :huhu: VOTRE AVIS DESSUS › :hot: LE MOT DE LA FIN › :dehors:

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
avataradmin
Admin


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/02/2008

COULD YOU SURVIVE ?
STATUT: Habitant
LINKS:
A FAIRE :

MessageSujet: Re: présaaaaa   Jeu 14 Aoû - 18:25


STORY

Billie Hartfied, fille du PDG d'une des plus grande boite d'investissement immobilier du pays, Hartfield & Co. Elle est la benjamine de trois enfants, la fratrie est composée de 2 filles et d'un garçon. Vouée à un brillant avenir, elle a été dans des écoles privées uppées. Elle faisait partie de la jeunesse dorée d'Anchorage, la ville était à leur pied. Billie était une excellente élève, souvent première, elle est aussi très intelligente. Contrairement à ses camarades, la jeune femme a toujours cru en l'au-delà, aux fantômes, aux démons...Elle adorait regarder les émissions de chasseurs de fantômes. Elle a passé quelques vacances à Kenaï, durant son enfance.
Le 21 octobre 2007, alors qu'elle a juste 16 ans, Billie décide de suivre sa bande d'amis dans un plan qui va changer sa vie. Ils étaient 5, Gal, le petit copain de Billie, Ashley, sa meilleure amie, Nick et Don, deux autres amis. Depuis, petits, ils entendaient l'histoire de la maison des Parker. La maison était l'ancienne demeure des prêtres d'une église. Après un scandale de pédophilie, l'église ainsi que la maison avait été laissé à l'abandon. Énormément d'histoire circulaient sur cette maison, une grande partie de ces histoires sortaient de l'imagination des gens et n'avaient aucun sens. Que ce soit les rites satanique, les combats de chien, le repère de drogué... En ce soir d'halloween, le petit groupe avait prit la direction de Girdwood, au sud-est d'Anchorage. Ils avaient ensuite réussi à rentrer illégalement dans la maison, y passant la nuit à boire et à s’effrayer. Billie avait souhaité quitter la demeure plusieurs fois mais ils avaient tous refusé. Elle avait ensuite commencer à prendre plaisir, elle avait but raisonnablement, avait refusé les drogues qui circulaient. Puis à 3h33 du matin, une vieille femme avait fait irruption dans al pièce où se trouvait le groupe, elle hurlait des choses que personnes ne comprenaient. Effrayés, ils prirent leurs affaires et commencèrent à fuir mais en passant, la vieille dame attrapa le bras de Billie. Deux petites phrases suffirent pour changer à tout jamais la vie de l'adolescente. "La malédiction va s'abattre sur vous et vos proches. Les esprits sont en colères!" Elle fut tirée de là par Gal. Elle oublia cette histoire comme le reste du groupe après deux jours mais une semaine après le drame, Nick et Don périrent dans un accident de voiture un peu bizarre. Leur voiture avait quitté la route sans raison d'après les témoins. Une semaine après, Ashley se suicida en se jetant du toit du lycée. C'était impossible pour Billie, Ashley n'avait rien de suicidaire, mais après une enquête, il s'était avéré que la jeune femme était amoureuse et enceinte de Nick, le suicide était devenu plausible. A nouveau une semaine après, Billie reçu un appel à 3h du matin, c'était la mère de Gal, ce dernier venait d'être tué par des cambrioleurs qui n'avaient rien volés et qui n'avaient surtout laissé aucune trace. Ces circonstance avait raviver les souvenirs de Billie qui mit très vite ses événements en lien avec la malédiction. Elle essaya de se suicider mais ce fut un échec lamentable. Au fil des mois, le psychiatre décela chez l'adolescente un trouble dissociatif de l'identité. Elle fut internée dans un hôpital psychiatrique dans les alentours d'Anchorage.
Billie n'a pas vraiment compris pourquoi elle était enfermée dans un tel endroit. Elle n'était pas folle, ses pertes de mémoires étaient pour elle du aux médicaments qu'on lui donnait. Elle ne se doutait pas que ses pertes de mémoires était enfaite dû à ses autres personnalité qui prenaient le pouvoir. Barbie fut la première personnalité à 'naitre', elle était complètement inoffensive, d'après le psychiatre, elle était un moyen pour Billie de redevenir la petite fille innocente et naïve. Un jour, après une altercation avec un autre adolescent, Bill est apparu, cassant la jambe de ce garçon. C'était une naissance fracassante! Lui il était le côté obscur de Billie, la méchanceté même. Billie s'est ensuite adapté à la vie en hôpital psychiatrique, ses autres personnalités devenaient de plus en plus rare et ne ressortaient que dans des moments intenses.
Aucune des personnalités de Billie n'était ressortie depuis plusieurs mois, la thérapie faisait effet et elle n'avait plus de pensées suicidaire. Les employés de l’hôpital ont commencé à paniquer, sans raison. Certains parlaient de quitter l'Alaska au plus vite, que 'ces choses' allaient bientôt arriver. Ils avaient pas tort, ils sont arrivés dans l'hôpital même. Commençant par l'aile des malades dangereux. Profitant de la panique générale, Billie s'échappa et se mit à vagabonder dans la nature. Elle a trouvé une maison presque vide à Kenaï, après des heures de batailles, elle a réussi à enfermer ses occupants morts-vivants dans une de leurs salles de bains. Depuis, c'est devenue chez elle. Barbie revient souvent depuis qu'elle a vu les horreurs provoqué par l'épidemie.

THE 3B

BILLIE; Atteinte de TDI: trouble dissociatif de l'identité ou trouble de la personnalité multiple. Après le drame dans lequel elle a perdu ses amis, Billie a utilisé ses autres personnalité pour se protéger du monde. Elle a connaissance de sa pathologie, elle sait qui est Bill et Barbie bien, qu'elle ne possède aucun souvenir quand ils prennent 'possession' de son corps. Elle reste la personnalité la plus importante et la plus courante. Billie est une jeune femme de 22 ans, effrayée par une stupide malédiction, elle pense porter malheur à ceux qui l'entour. Elle a beaucoup de mal à accorder sa confiance. Elle ne souhaite que revivre normalement à nouveau, rire, jouer, aimer et arrêter d'avoir peur. Elle a une poupée, Ellie, offerte par sa sœur et son frère à son entrée à l'hôpital. Elle pense que cette poupée l'a protège de la malédiction, elle ne la quitte pas, en plus ça reste le seul lien avec sa famille.


BARBIE; personnalité enfantine. Elle apparait en cas de stresse important. Barbie est une adolescente naïve et innocente. Elle est croyante bien qu'elle ne connait aucune prière. Elle ne voit pas la dangerosité des zombies, pour elle, ils sont juste malade comme Billie. Elle est très taquine, elle adore jouer à des jeux d'enfant comme cache cache, au chat... Elle a peur de Bill mais adore Billie. Barbie accorde facilement sa confiance si on lui porte un minimum d'attention et qu'on l'amadoue. Elle s'émerveille pour un rien. Elle parle souvent à Ellie, la poupée de chiffon, qui est sa deuxième amie après Billie.

BILL;Un conseil, il faut fuir devant Bill. Il est mauvais, c'est un homme macho et violent. Il est énormément jaloux, Billie est à lui. Il apparait en cas de danger important. Il est capable de tout et surtout du pire. Bien que le corps de Billie ne change pas quand il prend la possession de son corps, sa force semble décupler. Bill est malveillant, il est prêt à éliminer toute les personnes qui se mettent au travers de son chemin.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brouillon.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présaaaaa   

Revenir en haut Aller en bas
 

présaaaaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Danse Macabre :: IDENTITY :: 

BROUILLON

-
Sauter vers: